ID_CONTENT 69

10/05/2022 - Actualités

Les promoteurs immobiliers stoppent la commercialisation de leurs projets faute de pouvoir en fixer le prix

Un article de La Libre Eco du 03.05.2022

C’est un des enseignements les plus marquants de l’enquête réalisée par le réseau Trevi auprès de 30 promoteurs belges.

De l’enquête effectuée par Trevi auprès de la soixantaine de promoteurs avec lesquels le réseau d’agences travaille et à laquelle trente ont répondu, il apparaît qu’en un an, entre avril 2021 et avril 2022, leurs coûts de construction ont augmenté en moyenne et globalement de 15 %. “La moitié des promoteurs font état d’une augmentation de 10 % en moyenne, l’autre moitié de 20 %”, confirme Kim Ruysen, managing director de Trevi. Sachant qu’un promoteur s’accorde généralement une marge de 20 %, “il va sans dire que cela a un impact important sur la rentabilité d’un nouveau projet, ajoute-t-il. Et donc sur sa commercialisation. Ne pouvant prédire ni l’importance des hausses à venir, ni quand leur stabilisation adviendra, ils ne savent pas décider des prix de vente finaux qu’ils devraient pratiquer au moment de la livraison. Cette incertitude, ce manque de clarté, sont terriblement pénalisants.”

La commercialisation d’un projet débute en effet généralement au début de la construction, quand les permis sont obtenus, purgés de tout recours. Soit entre 12 et 18 mois avant la livraison.

 

MIKOLAJCZAK Charlotte, Les promoteurs immobiliers stoppent la commercialisation de leurs projets faute de pouvoir en fixer le prix, La Libre Eco, Mardi 3 mai 2022.

Documents