ID_CONTENT 69

12/07/2022 - Actualités

TREVI TRUST MONITOR AU 30/06/2022 : 103,1

Le TREVI Trust Monitor met en évidence la stabilité du marché immobilier belge

 Le baromètre de confiance augmente légèrement pour atteindre 103,1

Bruxelles, le 7 juillet 2022 - TREVI, spécialiste de l'immobilier, dévoile son TREVI Trust Monitor. Il s'agit d'un tout nouveau baromètre de confiance reposant sur les observations de ses 35 agences immobilières belges. Les résultats du TTM montrent que le marché immobilier est resté assez stable, même si une légère augmentation de 0,6 par rapport au trimestre précédent est à constater.  Le résultat du TTM est passé de 102,5 au premier trimestre à 103,1 au deuxième trimestre de 2022. Trevi s'attend à ce que la «stabilité» reste le maître-mot au troisième trimestre de cette année.

Les résultats du TREVI Trust Monitor pour le second trimestre montrent que le marché immobilier est resté stable en général. 

Les taux réels sont toujours négatifs

Le TTM du second trimestre montre que le nombre de demandes d'acheteurs potentiels (pour occupation personnelle) est resté stable par rapport au premier trimestre dans 52 % des agences. Ailleurs, nous constatons une légère baisse du nombre d'acheteurs car certains biens dépassent le budget des candidats intéressés. En ce qui concerne le nombre de demandes d'investisseurs potentiels, la tendance est sensiblement identique. Ainsi, 39 % des agences indiquent que le nombre de demandes d'investisseurs potentiels est resté stable. Le cadre juridique régissant la taxation immobilière n’étant pas encore clairement défini, certains investisseurs attendent encore avant de se lancer.

Sur 100 demandes, les agences de Trevi constatent que les appartements sont les biens les plus demandés, tant en ce qui concerne la location (84 %) que la vente (61 %). Ce constat n'est pas si surprenant dans la mesure où les biens les plus demandés sont les appartements comportant deux chambres à coucher. Près de 32 % de l'ensemble des demandes reçues par les agences Trevi concernent ce type de biens. Un peu plus de 1/5 des demandes concernent les maisons de taille moyenne (moins de 3, 3 ou 4 chambres). Le type de bien faisant l'objet de la plus forte demande est influencé par deux facteurs. D’une part, les acquéreurs souhaitent boucler la transaction le plus rapidement possible car les taux d'intérêt continuent à augmenter. Néanmoins, les taux réels sont toujours négatifs car ils sont inférieurs à l'inflation. D'autre part, les coûts des travaux de rénovation sont extrêmement élevés en raison de la rareté des matériaux de base. Par conséquent, il faut également un peu plus de temps pour vendre les biens à rénover, surtout par rapport aux biens prêts à être habités. En moyenne, il faut environ 15 visites avant qu'un bien ne soit vendu. 

Le volume de transactions reste stable

Les agences Trevi n’ont pas observé de grands changements au second trimestre en termes de prix. Selon 60 % du réseau Trevi, les prix des maisons sont stables. Cette tendance semble également s'appliquer aux appartements (70 %) et aux terrains à bâtir (57 %). L'état de la maison revêt également une grande importance en termes d'évolution du prix. Les bâtiments dotés d'un bon score énergétique et qui ne nécessitent pas de gros travaux de rénovation sont vendus plus rapidement et plus cher que les bâtiments nécessitant une rénovation. De manière générale, Trevi constate une légère baisse de la demande de biens immobiliers en raison de la hausse des taux d'intérêt.

Au cours du second trimestre, le volume de transactions par type de bien semble être resté stable dans toutes les agences Trevi. En moyenne, 61 % du réseau Trevi fait état d'une stabilisation du volume des transactions pour les maisons, les appartements et les terrains à bâtir. 
Kim Ruysen, CEO de Trevi: «Nous pouvons donc affirmer que le second trimestre se caractérise par une certaine stabilité dans tous les domaines. Un équilibre sain entre l'offre et la demande est important et nous constatons que le marché tend de lui-même vers cet idéal. En outre, on constate également une légère baisse de la demande de biens immobiliers. Cela donne aux parties intéressées plus de temps pour réfléchir à un achat potentiel. En réalité, nous pouvons donc supposer que le marché revient actuellement, à son propre rythme, à la situation qui prévalait avant la crise sanitaire.»

Évolution du marché

À la lumière des tendances du marché immobilier actuel, Kim Ruysen tire les conclusions suivantes: «Nous nous attendons à ce que le marché se stabilise davantage au cours des six prochains mois, tant en termes d'offre et de demande qu'en termes de prix de vente pour tous les types de biens. La vitesse à laquelle les biens se vendent dépend toujours de l'état du bâtiment. Actuellement, les biens sont vendus à un prix égal ou supérieur au prix demandé, mais le nombre d'acheteurs potentiels par bien diminue étant donné que le pouvoir d'achat général s’inscrit à la baisse. Les biens en excellent état se vendront toujours rapidement par rapport aux biens comportant de nombreuses chambres, affichant un mauvais PEB ou nécessitant des rénovations. Les vendeurs de ces biens peuvent devoir attendre plus longtemps avant que leur bien ne soit vendu et, dans certains cas, ils seront peut-être contraints de baisser leur prix de vente.»

Pour les rédacteurs

Le TREVI Trust Monitor ne doit pas être confondu avec l'indice TREVI. 

L'indice TREVI a été lancé en janvier 2005 pour répondre à la demande d'un nombre croissant d'acteurs du marché immobilier résidentiel belge: disposer d'un indice immobilier complet calculé régulièrement sur la base de critères clairs.

Plus précisément, cet indice était basé sur le prix de vente d'un échantillon de 7 500 biens compilé au cours du trimestre précédant sa publication. Il s'agissait d'un baromètre de l'évolution des prix de l'immobilier résidentiel, établi trimestriellement sur la base d'un échantillon représentatif de biens répartis sur l'ensemble du territoire belge. 

Le TREVI Trust Monitor (TTM) est un tout nouveau baromètre de confiance basé sur les observations des 35 agences Trevi implantées à Bruxelles, en Flandre et en Wallonie.

Concrètement, le TTM est calculé sur la base de différentes questions portant sur quatre facteurs, à savoir : 

  1. L'évolution des demandes d'acheteurs potentiels (pour usage propre) et d'investisseurs potentiels ;
  2. La demande pour les différents types de biens (appartements de 1, 2 ou 3 chambres ou plus et maisons de 3, 4 ou 5 chambres ou plus) ;
  3. Les prévisions en matière d'évolution du prix des maisons (avec jardin), des appartements et des terrains à bâtir ;
  4. Les prévisions en matière de volume de transactions par type de bien (maisons [avec jardin], appartements et terrains à bâtir). 

 

tableau 1 FR.jpg

tableau 2 FR.jpg

À propos de TREVI

Trevi fait partie du groupe Emeria qui regroupe, à travers l’Europe, des marques spécialisées dans l’achat et la vente, la gestion de copropriétés et la gestion locative, le property management, et propose une gamme de services immobiliers allant des états des lieux et diagnostics techniques au courtage en assurances, en passant par la sécurité, les travaux d’entretien des copropriétés ou encore la commercialisation d’immeubles. 

En 2021 Trevi a réalisé 4118 transactions en immobilier résidentiel neuf et existant.

Avec ses marques TREVI, OP, Smart Syndic, Esset, Emeria accompagne au quotidien plus de 22.218 clients à chaque étape de leur vie, dès le premier choix de location ou d’achat d’un bien immobilier, pour y vivre, se constituer un patrimoine, installer son entreprise ou compléter ses revenus.

Emeria est n° 1 de la gestion de copropriétés, de la gestion locative et de la location de biens en Allemagne, en Belgique et en France, et n° 2 en Suisse. Également présent au Luxembourg, Emeria est aussi un des leaders européens du property management.

PRESSE :
ATTOUT Xavier, Kim Ruysen (Trevi Group): "Les biens les plus chers deviennent impayables", TRENDS TENDANCES, Jeudi 7 juillet 2022.
THOMAS Julien, Le marché immobilier dans une phase de stabilisation, LE SOIR, 7.7.2022
MIKOLAJCZAK Charlotte, Trevi Trust Monitor : la confiance des agents résiste même si la demande sur le marché faiblit, LA LIBRE, 7/7/2022.
COULEE Philippe, Le marche immobilier residentiel continue à se refroidir, L'Echo, Jeudi 7 juillet 2022.

Documents